Actualités Matchs Région

Trop lourd pour Beaulieu…

Confirmant sa montée en puissance Beaulieu a plus que résisté dans sa salle face aux Marseillais du SMUC et s’incline (77 à 83).  

Quel scénario, avec une entame de match assez savoureuse. Devant un public clairsemé, les Berlugans ont joué les yeux dans les yeux contre une équipe de Marseille composée d’élément venu de la NM2. Sachant que les U20 étaient au repos et préservés pour la demi-finale de ce dimanche contre Monaco au HTV. 

Dommage pour Beaulieu qui est passé à coté d’un exploit. Cette équipe dégage une forme d’expression offensive peut être plus varié que le début de saison. Beaulieu possède de l’adresse (Mevel, Van Acker) et des latéraux qui savent faire vivre le ballon (Lacour, Codjia, Baquet) et servir des caviars… Georges Julita confirme qu’il est un sacré joueur, capable de défendre sous le panier mais aussi de marquer. Ce Beaulieu peut vite donner le tournis  aux adversaires. (21-21, fin QT1)

Marseille a sorti son jocker Steven OBIEJESI, formé au club le grand frère d’Olivier absent. Auteur de 24 Points, il a claqué deux dunks, présent aux rebonds et a pleinement justifié son statut de parfait bourreau des locaux. Pour Beaulieu, la pilule est un peu amère à avaler considérant que l’arbitrage tatillon a contraint les deux intérieurs (Julita et Mzaourou) à s’asseoir sur le banc au milieu du second QT pour 4 fautes chacun. (19-20) soit (40 à 41) à la mi-temps. 

A la reprise, nous assistons au réveil de Guirao le#21 du SMUC avec son adresse exceptionnelle à 3pts permet à son équipe de passer devant durant les quatre premières minutes. C’est alors que le capitaine Mevel grâce à des pénétrations autoritaires se permet de ramener son équipe et de mettre la panique dans la défense Marseillaise obligeant le coach à prendre un TM, de fait que l’édifice local paraissait en mesure de tenir jusqu’au bout. (25-25, fin QT3). 

Il y a certainement dans cette confrontation, le signe que le collectif mis en place toute l’année par le SMUC est la force de cette équipe. Dans le dernier QT, les locaux se lancèrent dans un baroude d’honneur pour que tout le monde participe Julita et son petit flotteur, Lacour avec sa pénétration, Bacquet et sa rage régale à voir. Mais le SMUC n’est pas du genre à gâcher des munitions et comme les gros bras sont de sortie, Marseille s’impose de 6Pts (le plus grand écart de la partie). (12-17, QT4) 

C’était un très beau match de basket, avec de l’adresse, un beau combat, un joli scénario. Gagner à Beaulieu face à une très belle équipe soudée, ce n’est pas donné à tout le monde surtout quand les locaux ont une adresse comme ça. Bravo à tous … 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *