Actualités Matchs Région

#PNM : La volonté n’a pas suffi

Courageux mais limités face à des Varois de Sanary gestionnaires, la Green Team s’est inclinée 62-71 hier soir dans sa salle devant un public chaleureux et venu nombreux l’encourager.

On pouvait craindre un relâchement, voire même un renoncement face à cette situation critique de la première mi-temps des locaux.

#10 Morgan NOEL

Mieux rentrée dans la partie-là bande à Jeff PORCHER a pris les commandes avec des intentions louables et une défense agressive. Il faut dire que les Grassois ont mis du temps à trouver les bons réglages, dominés aux rebonds et peu inspirés à trois points avec un aspect offensif timide, au terme du premier Quart (15-24). Sanary en a donc profité, tout heureux de dominer les débats à l’image d’un Morgan NOEL audacieux.

En manque de solution, l’entraîneur Ghislain FOUILLEN s’est même résigné à poser un temps mort, pour stopper la dynamique des visiteurs alors les Grassois frôlaient les -24. Mais la consigne du technicien n’a pas ralenti la machine adverse. Sanary a continué de dérouler pour prendre un peu plus ses distances. soit 26-42 à la Mi-temps

Décomplexés, les joueurs de Sanary ont proposé quatre minutes cohérentes avant que les Verts ne se réveillent. Bien aidés par les pertes de balles mais aussi par un Thomas BRUNET qui permet aux siens de revenir au score. Mais hélas, le retour des locaux s’est très vite évaporée. (37-57) à la fin du 3ème QT.

#11 Thomas BRUNET

Vingt points à la reprise du dernier QT comme symbole de l’écart de niveau considérable entre les deux équipes aux destins commun celui de se maintenir en #PNM. Le taulier a prévenu son équipe, il ne voulait pas rester la-dessus quitte à remettre son maillot. Donné une réponse immédiate est possible dans une formidable ambiance. La Green Team est devenue méconnaissable, percutante, incisive et survoltée. (53-64) et les TM de Sanary. Mais rien n’y fait les Green’s sont revenus avec la même intensité pour continuer à régaler le public (60-67 reste 15s ). William RIBREAU, présent dans tous les secteurs le sait, c’est le coeur de cette fin de match.

#5 Florian El Garouni

« Ce n’est pas fini, on ne prend plus un panier, a glissé coach Jeff qui pointe du doigt l’attitude de ses joueurs histoire de trouver des ressorts dans les dernières secondes. Hélas, pour Grasse, il n’a resté que 7s dans la dernière possession 62-71 pas assez pour revenir et s’incliner malgré leur courage et leur abnégation. Il n’y a pas eu photo avec de belles attitudes Grassoises à la fin encourageantes pour la suite.

Sanary a était bien, a produit du jeu, c’est devenu un match facile pour eux, sauf que dans le 4e quart-temps, ils ont eu un mal fou à gérer les passages à vide soit 25-14. Les Varois méritent cette seconde victoire.

Laisser un commentaire