#PNM Poule EST

Nous devons féliciter toutes les équipes de cette poule EST qui pendant toute cette saison ont permis à Prenateam de suivre tous les joueurs (sauf La Ciotta et Draguignan). Les matchs ont été durs, comme nous l’imaginons et passionnant.

Trois équipes ont pris un gros avantage très tôt. Avec une première surprise la victoire des jeunes Marseillais chez eux contre les Cagnois, suscitant un long suspense mais aussi la victoire Cagnoise à La Garde obligeant les Varois à se surpasser à chaque rencontre.

Mais du coup, les autres équipes restées un peu en retrait. On faisant de bonnes choses mais aussi de mauvaises. L’important c’est que les joueurs ont fait le maximum et qu’ils ont maintenu une pression constante. L’excellent parcours des Niçois avec Johnny et son équipe de la CTC Gsem. L’impressionnante résistance des Berlugans à domicile avec une équipe du BAC en forme et cet état d’esprit de Carros qui termine à une belle 6ème place. Comment ne pas oublier la Green Team malheureuse cette année, une équipe attachante ou il y règne un climat particulier, une ambiance et un esprit de famille à part.

Les années passent et ne se ressemblent pas ! Golfe-Juan qui avait lutter toute l’année dernière contre Sanary n’a pas su cette année bousculer le championnat. Cette équipe s’est battue avec ses armes dans sa salle mythique et accueillante. La surprise vient peut être de cette équipe Varoise de Fréjus accablée par les blessures en début de saison est tout de même sortie de la zone de relégation, un grand bravo au coach Franck BIS.

« Fallait pas rater » On savait que pour ces dernières formations, la tache était difficile surtout qu’il ne fallait pas rater les dernières cartouches. On savait en terme de pénalité, il fallait éviter d’en prendre et en plus il fallait produire une pression positive de l’espoir et c’est ce qu’on su faire de justesse Menton et Le Cannet, sera t-elle suffisante ?

Pour Draguignan et La Ciotat, il ne faut pas se mentir c’était pratiquement mission impossible, ils ont vraiment subi toute l’année ce championnat, un coup de chapeau tout de même, ils n’ont jamais renoncé sauf une fois pour les varois.

Enfin, je voulais garder ce mot de la fin pour les pirates de Villeneuve. Ils n’ont pas réussi à produire une pression positive, collectivement cette équipe semble être éteinte comme si elle s’était dessoudée. Elle a montré beaucoup d’agressivité sans pour autant prendre la main sur certaine rencontre. Pourtant une formation que personne ne voyait à cette place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *