Actualités Nationale 3

#NM3 RENVERSANT

US CAGNES a remporté une victoire, pas si logique que ça. Un succès au goût miraculeux pour les Cagnois qui ont dû résister, revenir, lutter puis s’accrocher face à une équipe Villeurbannaise compacte et joueuse. Une rencontre qui a tenu ses promesses.

Les Cagnois allaient attendre les trois premières minutes pour enfin inscrire un premier panier (2-11, 3e) dans un match dominé par une équipe de Charpennes en pleine réussite à l’image de #8 Rahim BELKHIR. Les visiteurs venaient de faire parler leur tempérament. (5-15, 6e) ce qui conduit Bojan COLIC à s’imposer dans la raquette. 16-20 à la fin du QT1

Peut on dire à l’entame du second QT que nos jeunes visiteurs attendaient patiemment, tapi au coin du bois pour maintenir cet avantage. Non, trois pétards du Cap’tain Gaetan LISANT montrent la détermination des locaux (27-27, 15e). En prenant d’assaut le cercle Villeurbannais, Cagnes passe devant pour la première fois à la 16e et rejoint les vestiaires avec un petit avantage 34-31.

Avec sa profondeur d’effectif, Cagnes fait petit à petit jeu égal en rapidité avec des adversaires hyper véloces à l’image du #6 Placide UWIZEYE (international Rwandais) adroit de loin et de #7 Simon CHARLES (23 Pts marqués dans la partie) mais payait son engagement défensif avec des fautes. C’est alors que la folie s’empara des jeunes Cagnois Steven SAINT-ETIENNE, Peter MAGGIO et Jimmy RECOURA en relais ont appuyé sur l’accelerateur pour maintenir un petit écart à la fin du QT3 58-55.

Un 4éme QT, renversant et spectaculaire. Les Cagnois avaient retrouvé une partie de leur basket et faisaient désormais la course en tête, avec Alexis TAFZI auteur d’un tir primé décisif comme d’ailleurs Steven (irréprochable dans cette partie). Mais petit à petit et à force de capter des rebonds et des pertes de balles, CHARPENNE passait devant puis CAGNES, l’écart se stabilisé et quand les adversaires relâchaient l’étreinte, les Cagnois en profitaient. Bref, la fin du match était au couteau et les deux formations se répondaient dans les neuf dernières secondes haletantes 77-80. Lorsque l’arbitre sanctionne d’une faute antisportive le #7 Simon CHARLES sur une relance de jeu. Faute très contestée par les Villeurbannais et peu évidente semble t-il ! Peter transforme les deux lancers francs 79-80, Steven obtient à 4s une autre faute ( il réussira un lancer sur deux) ce qui envoie les deux équipes en prolongation.

Une dernière confrontation ou les deux équipes se déchaînent, s’arrachent, multiplient les lancers francs, les Cagnois se montrent les plus forts, toutes les décisions sont contestées. La soirée est chaude et Steven SAINT ETIENNE plante une dernière banderille sur un tir primé suivi d’un lancer de JR ESSOR et Jimmy pour clôturer une victoire locale 92-88.

Laisser un commentaire